Les OC du sud Vendée , le 18 janvier à 20h30, maison des syndicats de Fontenay

A tous les citoyens et militants antilibéraux de Vendée qui, après la victoire du NON contre le Traité Constitutionnel Européen, après la signature de la charte des collectifs du 29 mai, après les 125 propositions dans la perspective d’une candidature unique à la présidentielle de 2007, espèrent toujours en une gauche de gauche rassemblée…

Nous fixons une prochaine rencontre avec tous les responsables politiques, militants et citoyens qui souhaiteraient en débattre, le 18 janvier à 20h30, maison des syndicats de Fontenay.


• Nous savons que les points d’accord sont nombreux et que ce qui nous unit est beaucoup plus fort que ce qui nous divise. Ne sommes-nous pas de tous les combats contre la droite et le MEDEF ?

• Nous savons qu’il existe 2 gauches et seulement 2 : l’une, la nôtre, qui a conscience que les urgences sociales, écologiques, démocratiques, ne peuvent être traitées sans une remise en cause du capitalisme ; l’autre, qui cherche à adoucir les effets les plus nocifs du système tout en estimant que la réalité économique fait la loi, qu’elle existe autrement que par les hommes et qu’elle a des règles – connues des seules élites informées – qui s’imposent aux états et aux peuples.

• Nous savons que la gauche de gauche de Vendée qui aurait dû être capable de se regrouper politiquement est aujourd’hui en morceaux malgré des tentatives porteuses d’espoir (Front de Gauche – NPA…). Si chacune de ses composantes exprime ce que doit être l’alternative, aucune ne l’exprime en entier. Aucune ne peut imaginer construire autour d’elle et d’elle seule.

• Nous savons que des millions de salariés unis dans les actions de ces derniers mois et soutenus par une nette majorité des citoyens de ce pays attendent, entre autres, un prolongement politique que la crise rend plus indispensable que jamais.

• Nous savons qu’un nombre croissant d’électeurs des classes populaires, découragés par l’absence d’alternative, se réfugient dans l’abstention tandis que d’autres se résignent à un vote par défaut, voire pire.

• Nous savons que les prochaines élections cantonales auront d’autant plus d’importance que la prochaine réforme territoriale annoncée réduira les compétences et les moyens financiers des collectivités qui pourront, de moins en moins, faire face aux besoins fondamentaux d’une population en précarité croissante.

C’est parce que nous savons tout cela, et plus encore, que nous voulons des candidatures unitaires représentatives de la gauche radicale. Et pour commencer, dans nos cantons renouvelables de L’Hermenault et de Maillezais, où les membres du Front de Gauche élargi du sud Vendée du PCF, du PG, de GU, des Objecteurs de croissance et du Collectif de Résistance Sociale de Fontenay, ont approuvé le présent texte lors de la réunion du 4 janvier.

Nous fixons une prochaine rencontre avec tous les responsables politiques, militants et citoyens qui souhaiteraient en débattre, le 18 janvier à 20h30, maison des syndicats de Fontenay.

Nous en avons assez d’attendre. Il n’y a pas de voie royale. « Il n’y a pas de chemin, le chemin se construit en marchant » (Machado). Mais ce chemin doit être ouvert dans la démocratie et l’ouverture ! La parole citoyenne aura le dernier mot.

Construisons le chemin ensemble dans les urnes comme dans les luttes !

Front de Gauche élargi du sud Vendée (PCF, PG, GU, Objecteurs de croissance, CRS)

PS (si j’ose…) : cet appel n’est pas celui des partis, mais de militants encartés et non encartés, ou simple citoyen, voulant ce regrouper pour ces élections.M.M.

Source : http://bellaciao.org/fr/spip.php?article112440

Cette entrée a été publiée dans Autres initiatives d'OC. Placez un signet sur le permalien.

Les commentaires sont fermés.