Le PPLD, c’est qui ?

UNE CROISSANCE ILLIMITÉE DANS UN MONDE LIMITÉ EST UNE ABSURDITÉ

Si la structure existe depuis 2005, le Parti Pour La Décroissance est relancé en 2008 par de nouvelles et nouveaux militant-e-s. C’est donc un parti jeune et divers qui s’engage dans une démarche collective pour amener la Décroissance dans le débat public. Peu à peu, le fonctionnement du parti change de fait : une gestion collective s’installe, laissant derrière elle une organisation pyramidale. Une dynamique d’ouverture débute aussi, notamment vers le reste du mouvement décroissant, qui aboutit en 2009 à la présence de la Décroissance politique lors des élections européennes de 2009 et d’avoir accès aux spots de campagne à la radio et à la télévision (motion de janvier 2009 adoptée par l’Assemblée générale).

Avec un appel signé par plus de 1700 personnes et des listes dans 6 grandes régions, la campagne Europe-Décroissance est une réussite collective pour le PPLD, en association avec le Mouvement des Objecteurs de Croissance (MOC), qui favorise l’arrivée d’une nouvelle génération de militant-e-s. Elle reste pour chacun-e un moment de convivialité, de partage et de création de liens.

PLUS QUE LE NOM, C’EST NOTRE ACTION QUI DOIT NOUS DEFINIR

Aujourd’hui, le PPLD continue son projet porteur de radicalité, visant à colporter les idées de la Décroissance pour une transition vers des sociétés socialement justes et écologiquement soutenables.

Sa démarche est multiple :

– l’approfondissement du projet y tient une place centrale, à la fois en construisant un projet désirable de décroissance et en portant la réflexion sur des thématiques spécifiques (l’agriculture, la dette, la réduction du temps de travail, les gratuités, le sport, etc.) ;

– la participation à divers rassemblements de mouvements sociaux et d’organisations politiques, dans le but de tisser des liens et d’apporter les idées de l’objection de croissance au sein d’événements dont nous sommes entièrement partie prenante (lutte contre les infrastructures inutiles comme l’aéroport Notre-Dame-des-Landes, Foire à l’Autogestion, mobilisations contre les gaz de schistes, etc.) ;

– la participation à des élections, que nous refusons d’ignorer car elles sont l’occasion de rencontres, de réflexions collectives, de confrontations de nos idées vers l’extérieur. Elles permettent de faire exister notre mouvement et d’ouvrir le débat autour des sociétés de Décroissance, dans un moment de plus grande attention politique de nos concitoyens ;

– le soutien et l’initiation d’initiatives concrètes comme les ateliers vélo, les monnaies locales, les circuits-courts, Proximités, etc. ;

– l’implication de chacun et chacune de ses membres, au quotidien, dans des démarches de simplicité volontaire et de décolonisation de l’imaginaire.

Enfin, le Parti Pour La Décroissance c’est un collectif au sein duquel chacun-e contribue de la manière qui lui convient, avec ses compétences et envies propres, sans jamais se voir imposer d’autre impératif que celui de promouvoir la Décroissance que nous souhaitons voir s’installer au sein de la société.

IL FAUT QUE CHAQUE OBJECTEUR DE CROISSANCE PUISSE S’EPANOUIR LÀ OÙ IL SE SENT LE MIEUX

contact@ml.partipourladecroissance.net
http://www.partipourladecroissance.net/

Les commentaires sont fermés.