Dépasser le désir de croissance (commentaire liste Est)

logo-ppld

Nous avons été 1136 citoyens soit 0,05% dans l’Est à demander aux européens de dépasser ce désir de croissance, cette part immature de nous même qui nous éloigne chaque jour davantage de la simplicité, de la nature et des hommes et nous enfonce chaque jour un peu plus dans la barbarie.

Sur la grande région nous faisons mieux que les listes Union Royale au Coeur de l’Europe, Newropéans, Communistes, la Force de la Non-Violence, Rassemblement pour une Initiative Citoyenne et Démocratie Espéranto et nous sommes derrière Lutte Ouvrière (1,46%) et Debout la République (2,34%).

Nous observons chaque jour le désarroi de la classe politique face à la mondialisation, nous constatons l’incompréhension et le formatage des esprits. Pourtant des solutions simples basées sur l’égalité, la justice et le local existent. C’est pourquoi nous avons souhaité faire entrer la décroissance dans le débat politique.

Nous rappelons l’urgence de la situation. Nous soutenons que les 60% de croissance en 30 ans ont détruit 6 millions d’emplois en Europe et ruinent chaque jour des milliers de paysans sur la planète. Nous savons que la finance hypothèque nos vies et celle des générations futures. Et nous avons décidé d’agir.

Nous regrettons l’absence de débat public sur nos propositions dans le service audiovisuel public. Les 1136 électeurs « Europe Décroissance » prouvent cependant l’existence d’un réseau de citoyens militants ou sympathisants de la décroissance.

Nous saluons le résultat de la liste Europe Ecologie et souhaitons que l’écologie deviennent l’horizon politique des européens pour le siècle. Mais nous affirmons aussi notre différence.

Quand les partis politiques s’accordent pour soutenir notre « niveau de vie » et détournent leur regard des 25.000 victimes quotidiennes de la faim nous n’avons pas peur de clamer « La décroissance ou la barbarie« .

Pour la liste Europe décroissance Est,
Catherine Bahl &Vincent Bruyère

Cette entrée a été publiée dans Campagne 2009. Placez un signet sur le permalien.

Les commentaires sont fermés.