Décroissance ou récession : Pour une décroissance de gauche

599819_427394850624284_1501002308_nSous la direction de Paul Ariès, Editions Parangon/Vs (2012)

La décroissance n’est pas la récession économique avec son cortège de misères sociales et psychiques.

La crise actuelle est l’enfant des amoureux de la croissance et rien ne serait plus grave qu’elle fasse oublier la nécessité de sortir du productivisme.

La décroissance ne peut être que de gauche, sauf à perdre son âme émancipatrice.

L’objection de croissance est la seule chance pour la gauche de renouer avec un projet émancipateur.

Table des matières

  • Du mot-obus au socialisme de la décroissance. Paul Ariès
  • L’écosocialisme autogestionnaire, l’alternative au capitalisme ? Thierry Brugvin
  • La décroissance en tant que socialisme. Michel Lepesant
  • La décroissance est-elle de gauche ? Serge Latouche
  • Un revenu inconditionnel pour sortir du capitalisme. Baptiste Mylondo
  • La décroissance en crise ? Jean-Luc Pasquinet
  • La décroissance sans décroissants ? Anne Jordan
  • La décroissance et la Hongrie. Vincent Liégey
  • Relocalisation sélective et sociale contre relocalisation nationaliste. Thierry Brugvin
  • Les deux visages du catastrophisme. Bernard Legros
  • Pour une récupération lente. Stéphane Lavignotte
  • Paradoxes et contradictions de la pensée de la décroissance. Michel Weber
  • Thèses irrécupérables ? Jean-Claude Besson-Girard
  • La décroissance, un mot-obus, un enjeu majeur. Fabrice Flipo
  • Le pas de côté pour rendre la décroissance insaisissable. Vincent Liégey
  • Prévenir le meurtre du futur ? Jean Cornil
Cette entrée a été publiée dans Livres. Placez un signet sur le permalien.

Les commentaires sont fermés.