André Gorz, un penseur pour le XXIe siècle

André Gorz dans « Là bas si j’y suis » de décembre 2012

On sait avec quel admirable courage les grands médias français soutiennent et s’efforcent de faire connaître ce grand intellectuel méconnu et si stigmatisé qu’est Bernard Henri Levy. Mais, aussi incroyable que cela puisse paraître, il y a d’autres intellectuels en France. Ainsi André Gorz,mort en 2007, journaliste, écrivain, essayiste, ami de Sartre puis fondateur de l’écologie politique.

Pour justifier ses privilèges et les étendre, l’oligarchie a toujours su caresser le poil et la croupe de ses petits ou grands négociants du savoir que sont les « intellectuels ». Bien rares sont les détenteurs de savoir qui ont mis leur savoir non pas au service du pouvoir mais au service du contrepouvoir. André Gorz est une figure de cette radicalité contestataire où les luttes du présent viennent chercher grain à moudre et boussole.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Une émission en deux parties de « Là bas si j’y suis » de décembre 2011
http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=2331
http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=2332

 

Cette entrée a été publiée dans Actualités, Documents - les suppléments, Le monde culturel, Revue de médias. Placez un signet sur le permalien.