En France, être député européen c’est […] être ‘maîtresse remerciée’

En réponse au discours de Nicolas 1er du 25 janvier, une chronique de Quentin DICKINSON (Radio-France) à propos de la situation de la classe politique Française, vis-à-vis du parlement européen !

« Le parlement est devenu un lieu de pouvoir véritable. […] Mais il existe une regrettable exception française. […] en France, être député européen c’est […] être ‘maîtresse remerciée’ […] »

Radio-France ferait-elle dans le subversif… ou dans le réalisme ?

à télécharger ou à écouter


Cette entrée a été publiée dans Revue de médias. Placez un signet sur le permalien.

Les commentaires sont fermés.