5% de Décroissance, c’est possible !

Communiqué « d’Ecologie Pacifisme et Objection de Croissance » aux autres décroissants – 25 mars 2015

Elections départementales à Nancy – Meurthe-Et-Moselle (54) – Lorraine

Les décroissants d’Epoc54 ont tenté et réussi un « crash test » électoral à Nancy ville (3 cantons), en investissant dans le R39 – circulaire, affiche, bulletin, le tout pour 2.000 euros – sur 2 cantons d’environ 20.000 électeurs chacun, avec l’espoir de franchir le seuil de 5% sur au moins un canton, tout en déclinant un programme franchement décroissant (voir la circulaire et l’affiche ci-jointes).

Les candidats décroissants, rebaptisés pour l’occasion candidats de « majorité citoyenne », ont obtenu 5,17 % des suffrages dans le canton de Nancy 1 (456 voix, 4 concurrents sans Front de gauche) et 3,25 % dans le canton de Nancy 3 (246 voix, 5 concurrents dont Fdg en dernière minute), alors que nous n’avions eu que 30 voix sur Nancy aux européennes sans R39.

L’appellation « majorité citoyenne » a été retenue pour tenter de toucher tout le monde, les sarcasmes sur cette appellation pouvant être contrés en expliquant que si la majorité des citoyens était correctement informée du suicide écologique en cours, elle serait sur nos positions.

Le programme a été fait par Epoc54, mais il a été revu et corrigé par des sympathisants à la culture politique proche du Fdg, du Npa voire des socialistes ou des verts, pour s’en trouver simplifié et enrichi, sans être affaibli, et aboutir à une forme de « socialisme décroissant ».

Cette élection a été l’occasion de décliner auprès du grand public les thèmes classiques de la décroissance appliqués aux cantonales : préservation des territoires et des ressources, opposition aux GPII comme l’A31bis chez nous, moratoire sur le béton/bitume, protection contre les nouvelles technologies, promotion des TC et du vélo, vitesse limitée à 80 sur les départementales, agriculture paysanne, monnaies locales, DIA…mais aussi des thèmes plus éloignés des cantonales comme le nucléaire, les gaz de couche, un écart de revenus de 1 à 4 ou 6, la réduction de la publicité… en vertu d’une compétence générale des collectivités, mais sans pouvoir être exhaustif.

Nous avons inclus deux thèmes un peu moins consensuels chez les objecteurs de croissance :

  • le tirage au sort en complément des assemblée élues, au moins pour les niveaux éloignés des citoyens – comme la région ou la nation (en remplacement du Sénat, des Conseils Economiques et Sociaux et autres Conseils de Développements …) – voir l’argumentaire « Démocratie, sort et décroissance » sur le blog Epoc54.
  • le protectionnisme, qui progresse à gauche et semble être la réponse politique adaptée au grand déménagement planétaire provoqué par l’économie incontrôlée. Reste à définir plus précisément un « protectionnisme décroissant », qui donnerait plus de substance aux projets de relocalisation et plus d’espace politique aux écologistes décroissants, car Eelv ou l’Alliance Ecologiste sont attachés à l’idéologie du libre-échange pourtant contradictoire avec l’écologie (voir un article très simple sur l’impact de la distance dans le dernier numéro du journal suisse « Moins ! »).

Nos propositions semblent donc avoir progressé dans l’opinion : les résultats sur Nancy peuvent être considérés comme un test en milieu urbain, prouvant qu’il existe maintenant un espace électoral pour une force politique clairement anti-productiviste, au point qu’un électeur sur 20 en ville est allé voter pour un brûlot décroissant.

Pourtant, notre campagne a démarré très tardivement, avec peu de personnes et de manière très minimaliste, pour se faire aussi plaisir, sans tractage de rue, avec une seule réunion publique et des candidats peu connus. Notre différenciation par rapport aux autres listes s’est peut-être faite par le papier vert utilisé pour la circulaire et la présence de notre programme sur l’affiche, ainsi que des photos de groupe peu narcissiques (R39 commun aux 2 cantons).

Cela doit nous donner de l’espoir pour les élections régionales à venir, même s’il faudrait probablement des alliances – avec qui ? – pour espérer faire 5% … Et de la détermination pour les élections législatives. Nous souhaitons pérenniser l’existence d’une force politique Décroissante qui reste à construire ; il y a peut-être une demande citoyenne qui nous y oblige.

Les candidats d’Epoc54 sur Nancy :

Lionel Chambrot ; Myriam Pilati ; Fanny Scopel ; Michel Simonin pour Nancy 1
Joe Labat ; Virginie Wawrzyniak ; Mathilde Stanislawiak ; Gérard Varinot pour Nancy 3

EPOC54.wordpress.com

PJ : nos documents de campagne : Affiche_Canto_Citoyens_2015 ; programme_Canto_2015_Citoyens

Cette entrée a été publiée dans Elections. Placez un signet sur le permalien.

Les commentaires sont fermés.