3e Foire à l’autogestion, les 28 et 29 juin 2014

La crise économique et financière qui ébranle le monde est aussi une crise de civilisation, face à laquelle les réponses habituelles, néolibérales comme étatistes, sont impuissantes. L’autogestion peut constituer une alternative. Comme chaque année depuis 2012, elle sera au centre d’un événement festif et populaire le week-end des 28 et 29 juin : la Foire à l’autogestion.

Phénomène planétaire, l’autogestion s’inscrit dans la longue tradition historique des coopératives et des « récupérations d’entreprises », de la Commune de Paris au Printemps de Prague, de la Révolution espagnole à la Pologne d’août 1980, de Lip à l’Argentinazo en 2001. Elle apparaît dans les luttes sporadiques pour la reprise en main d’entreprises menacées de fermeture. Elle imprègne également les pratiques alternatives, de la réappropriation collective de l’habitat au lien direct avec les paysans et les producteurs.

Ces différentes expériences partagent un horizon commun : décider collectivement des affaires communes, sans déléguer à des dirigeants, aussi bien sur le plan économique que politique. Reprendre en main la production, c’est aussi pouvoir transformer ses modalités et ses finalités. Ancrée dans des pratiques concrètes, portée comme un projet global, l’autogestion est ainsi une réponse possible à la faillite du système capitaliste et étatiste.

La Foire à l’autogestion est le point de rencontre de toute une galaxie de collectifs, d’associations, d’entreprises, de coopératives, d’organisations syndicales et politiques qui cherchent à faire vivre l’idée d’autogestion.

Sa 3e édition aura lieu le week-end du 28-29 juin 2014 à Montreuil (93), sur le site de la Parole errante, avec des stands, des espaces de débat retransmis à la radio, des projections de films, un concert, une librairie, un espace enfants, des ateliers pratiques…

Nous invitons toutes les personnes, organisations, syndicats, associations, entreprises, coopératives, etc. revendiquant et pratiquant l’autogestion à s’y associer.

http://www.foire-autogestion.org/

Cette entrée a été publiée dans Agenda du P.P.L.D., Soutiens du PPLD. Placez un signet sur le permalien.

One Response to 3e Foire à l’autogestion, les 28 et 29 juin 2014

  1. Sébastien dit :

    Bonjour,

    Dans chaque domaine, il semble toujours ne pouvoir y avoir que deux voies:

    – faire de la politique pour aider les personnes à bien vivre ensemble, ou faire de la politique pour gagner de l’argent et du pouvoir …

    – être policier pour arrêter les personnes violentes qui s’en prennent aux personnes gentilles, honnêtes, ou être policier pour me placer au-dessus des autres, pour détourner de l’argent …

    – être un sportif qui considère le sport comme un moyen de prendre soin du corps qui nous est donné, de partager des moments avec des personnes qui ont besoin de voir du monde, de participer à des oeuvres caritatives, ou pour gagner de l’argent, frauder, écraser les autres …

    – faire de la musique pour donner de la joie à ceux qui en ont besoin, pour diffuser un message de paix, jouer dans des hôpitaux, ou jouer de la musique pour affirmer son caractère narcissique, pour enjoindre ses auditeurs à la violence, à la haine …

    Cette vision ne pourrait être accusée d’être manichéenne si ce choix, ce libre-arbitre n’est l’inévitable question se posant à chaque seconde, dans chaque pensée, chaque intention, chaque choix, chaque acte de sa vie. Et que par conséquent nous oscillons de façon pemanente et tout au long de notre vie..

    Ces deux voies m’apparaissent se diviser de la façon suivante:

    – agir, choisir, penser avec son coeur, donc avec empathie, bienveillance, miséricorde, envers les autres, les animaux, la nature

    – agir, choisir, penser avec son cerveau, donc dans son propre intérêt, en lutte avec le monde, les autres, à vouloir amasser, jouir de la vie sans intérêt pour les conséquences futures, malgré les signes (avertissements, sensations, constats …) repousser sans cesse ce qui nous gêne dans la nature sans se soucier des conséquences futures (pollutions, maladies résistantes, armes ultra-puissantes, criminalité grandissante …)

    La logique, la raison veut donc qu’on privilégie son intérêt,

    Mais en avançant soi-même dans la vie, et l’humanité elle-même avançant des le temps, toutes les bonnes choses (authentiques, sincères, pacifiques, faites avec amour …) disparaissent à mesure que la raison, les « lumières » (athés, rationalistes etc.) imposent leur modèle basé sur la raison, et le défi permanent à Dieu et à sa Création (la Terre, la nature etc.), puisque le monde semble pris dans la spirale d’une croissance (= pollutions, destruction des ressources …) qui le mène, semble-t-il, à sa propre perte.

    « Croissez et multipliez, remplissez la terre »: ne pourrait-il pas être par exemple croître et multiplier les arbres, les plantes, puisque Dieu nous les a montrés, et l’histoire nous montre qu’ils nous fournissent le bois pour les maisons et les meubles, les fruits, les remèdes ? Qu’il croissent et se multiplient dans le silence, la beauté, sans polluer la terre ou les eaux ? N’est-ce-pas égocentrisme de considérer cette parole comme destinée à l’homme lui-même, et à ses « créations » (téléphones portables, voitures etc.) ?

    J’ai d’abord appris que l’humilité est la seule voie vers toute vérité.

    Je suis maintenant en partie connecté, tout m’apparait plus lié, chaque évènement de ma vie, de la vie et de l’histoire fait de plus en plus sens.

    Dieu a créé la Terre, parfaite, puisqu’elle s’équilibre et se régule parfaitement d’elle-même de la plus petite (particules élémentaires) à la plus grande échelle (univers), et y a mis mis l’homme à qui il a confié ce don particulier que ne semble pas posséder le reste du monde animal d’être créatif (« Dieu créa l’homme à son image »),

    – pour offrir à l’homme le choix entre l’aimer, donc la respecter, accepter ses règles ?

    – ou au contraire qu’il lui impose sa propre vision des choses: la piller, la nier, l’éloigner de son coeur et de ses préoccupations, et la remplacer (mégapoles, monocultures, iles artificielles…), et la renier (industrie, dématérialisation, transhumanisme …) ou tenter de lui échapper (conquête spaciale, mondes virtuels …) ?

    Dieu n’a-t-il pas déjà confié à l’humanité qu’il savait par avance quel serait le choix des hommes, et que ceci entrainera la corruption (des coeurs), et ainsi la confusion et la fin des temps ?

    Je dois lutter en permanence contre tout ce qui me détourne d’être humble, les outils du mal: orgueil, envie de progresser trop rapidement, d’être récompensé, libido, peur de la mort …

    J’essaie de diffuser du mieux que j’y arrive ce que je pense être la bonne parole par ce « blog/annuaire », par mes pensées, par mes paroles, par mes actes, par mon attitude vis-à-vis des autres, des animaux, de la nature.

    Je choisis donc la voie de l’humilité & du travail (sur Soi), plutôt que de privilégier mon intérêt tandis que l’humanité détruit la beauté du monde, et semble-t-il la Terre elle-même (la Création). C’est-à-dire la voie de l’humilité en toutes choses.

    L’humilité est la voie apparue à moi, de façon incroyablement lente & intelligente, preuve selon moi de l’immense pouvoir de Dieu dans chaque infime & anodin (en apparence) détail de nos vies, et selon moi incontestable.

    Je souhaite à terme être repenti et accéder au Royaume de Dieu, pour y continuer toute oeuvre pour laquelle je puisse être appelé.

    Merci de m’avoir lu,

    Sébastien

    Jésus dit: « Vois, chaque créature que Dieu a créée a sa raison d’être. Qui peut dire ce qu’il y a de bon en elle et quelle est son utilité pour toi ou pour l’humanité ?

    Et pour pouvoir vivre : regarde les champs, comme ils sont fertiles et croissent, regarde les arbres chargés de fruits, regarde les herbes ! Que veux-tu de plus que ce que te donne le travail honnête de tes mains ? Malheur aux forts qui font mauvais usage de leur force ! Malheur au rusé qui blesse les créatures de Dieu ! Malheur aux chasseurs ! Car ils seront eux-mêmes chassés. »

Les commentaires sont fermés.