Des « Objecteurs de croissance » dans plus de 40 circonscriptions aux élections législatives de juin 2012

Les « Objecteurs de Croissance » seront présents dans plus de 40 circonscriptions aux élections législatives de juin 2012. C’est une étape supplémentaire et historique pour le mouvement qui se construit, notamment en étant présent à toutes les élections depuis les législatives de 2007, dont Europe-Décroissance en 2009. Pour porter leur radicalité, les Objecteurs de Croissance se sont parfois associés avec d’autres structures politiques parce qu’ils croient possible et nécessaire un rassemblement de l’écologie radicale, anticapitaliste, et antiproductiviste.

La liste des candidatures se trouve ici : http://decroissance-elections.fr/candidates-suppleantes/

Attention, dans certaines circonscriptions les Objecteurs de Croissance vous invitent à télécharger et imprimer vos bulletins de vote pour les raisons détaillées ici. Le matériel de campagne se trouve dans le menu matériel de campagne de ce site web http://decroissance-elections.fr/

Une croissance illimitée dans un monde limité est une absurdité

Alors que la classe politique ne jure que par la recherche de la croissance à tout prix pour résoudre les problèmes socio-économiques, nous refusons de cautionner plus longtemps cette fuite en avant qui, sous prétexte d’« efficacité économique », accroît les inégalités, épuise les ressources, massacre le vivant, et emmène l’humanité tout droit dans le mur. Cette augmentation perpétuelle du PIB, sur laquelle repose le système actuel, est en tout état de cause illusoire de par l’épuisement des ressources, et en particulier la raréfaction des sources d’énergie abondantes et bon marché, et de l’accumulation des déchets que ce système produit. Le réalisme ne viendrait-il pas de ceux qui proposent de changer les règles d’un modèle de société voué à l’échec ?

Cette remise en cause du système, c’est l’« Objection de croissance », ou « Décroissance ».

La Décroissance est un projet politique de rupture avec le capitalisme : nous proposons un ensemble d’alternatives et d’expérimentations concrètes pour sortir de la logique économique dominante. C’est la transition volontaire vers une société écologiquement responsable, socialement juste, humainement décente et démocratique. Il s’agit de réduire et surtout modifier notre consommation et notre production afin de réduire les inégalités dans le respect des écosystèmes.

Nos propositions :

  • les relocalisations : habiter, se déplacer, fabriquer, distribuer, échanger, décider, pour retrouver la maîtrise de nos usages, ménager le territoire, nous réapproprier nos modes de vie et partager les biens communs ;
  • l’instauration d’une réelle démocratie brisant le pouvoir de l’argent et évitant la confiscation du pouvoir par une élite, en redonnant une prise directe des citoyens sur les affaires communes : démocratie directe d’initiative référendaire, combinaison élections-tirage au sort, encouragement à l’autogestion…
  • une société écologiquement responsable avec l’arrêt immédiat des nucléaires mais aussi une mise sous tutelle de la recherche pour la réorienter vers des objectifs écologiques et humanistes excluant les OGM, les nanotechnologies ou les agro-carburants, une révision de l’habitat pavillonnaire au profit de moyens et petits habitats groupés, la libération des territoires de l’emprise automobile, et une décroissance des budgets militaires et publicitaires. ;
  • une société juste et humainement décente en refusant l’exploitation des autres peuples et de leurs ressources, l’instauration d’une Dotation Inconditionnelle d’Autonomie incluant la gratuité des services publics, des usages reconnus socialement utiles et écologiquement responsables, la gratuité du bon usage écologique et modeste des ressources de première nécessité et de la terre, la réduction du temps de travail couplée à l’instauration d’un revenu maximum autorisé ;
  • l’émancipation de l’éducation et des cultures de la compétition, de la concurrence et de la consommation.

Pour soutenir notre action, connaître les professions de foi et les initiatives consultez la plate-forme nationale Décroissance-Elections

 

Les structures nationales : http://www.les-oc.info/ | http://e-p-o-c.fr/ | http://www.partipourladecroissance.net/

No tags for this post.
Cette entrée a été publiée dans Actualités, Communiqués de presse, Législatives. Placez un signet sur le permalien.

One Response to Des « Objecteurs de croissance » dans plus de 40 circonscriptions aux élections législatives de juin 2012

  1. Pingback : Entre Croissance et Décroissance: quelles sources d’énergie? | Le Triptyque Economique

Les commentaires sont fermés.