L’athlétisme plutôt que l’information

Réseau-Sortir-du-nucléaire

Quand Areva distrait 80 000 personnes et bâillonne une poignée de militants antinucléaires : qui a dit vive le sport ?

Ce vendredi 8 juillet, le  réseau « Sortir du Nucléaire » a invité à une mobilisation devant le Stade de France afin d’organiser une action de protestation et de sensibilisation lors du meeting d’athlétisme sponsorisée par Areva, grand champion de la pollution radioactive. Le groupe local du PPLD (Parti pour la Décroissance) a appelé à participer à cette initiative de « Sortir du Nucléaire ».

C’est donc une quarantaine de personnes qui se sont retrouvées, devant ce temple de la compétition sportive afin d’informer le citoyen sur le nucléaire. Mais, attendues par des forces de police,  elles se sont faites embarquer en quelques minutes par les CRS, puis promener dans les rues de la banlieue parisienne en fourgon blindé  avant d’atterrir dans divers commissariats de Seine St Denis et être enfin relâchées. Un militant fut blessé lors de l’embarquement. Une poignée d’autres purent passer entre les mailles du filet et distribuer les quelques tracts restants.

Encore une fois, les forces de l’ordre ont appliqué des directives strictes et toute volonté d’information sur le nucléaire a été tout simplement interdite. Surtout ne pas gêner la fête du sport, ne pas perturber les spectateurs qui pourraient avoir l’idée de réfléchir!

Pour les militants  du « réseau sortir du nucléaire » tout comme pour ceux du PPLD,  une telle intervention policière  face à une poignée de militant(e)s signe un raidissement du pouvoir actuel vis-à-vis de la contestation anti-nucléaire.

Loin de continuer à vouloir subir, nous devons également durcir notre positionnement et notre contestation afin, qu’enfin, un débat public ait lieu sur le nucléaire et la question énergétique. 2012 doit en être l’occasion !

La science peut mener à la découverte de l’énergie atomique mais elle ne peut pas nous préserver d’une catastrophe nucléaire (Vaclav Havel)

Cette entrée a été publiée dans Actualités, Billets du PPLD, Communiqués de presse, nucléaire. Placez un signet sur le permalien.

Les commentaires sont fermés.