Lettre contre les Grands Projets Inutiles Imposés (GPII)

Envoyez-la au Président de la République

Je vous propose une action d’ampleur visible, à faire et à faire suivre :
L’envoi d’une lettre papier que vous pouvez personnaliser à François HOLLANDE, le même jour par tous les membres de tous vos reseaux actifs, familiaux ou amicaux, avec présence de la presse lors de l’arrivée de ce courrier au destinataire.
Je vous propose d’imprimer ou de recopier la lettre jointe, de compléter les blancs et de l’envoyer le lundi 22 octobre (qui est un jour comme un autre) pour commencer, et tous les lundi qui suivent si rien ne bouge. Nous avons ainsi les moyens de faire bouger la société, alors faisons-le.
On peut imprimer sur papier brouillon recto – verso et juste coller la feuille sans enveloppe. L’adresse y figure.
Cela ne coûtera même pas de timbre, puisqu’il y a dispense de timbrage.
Communiqué de presse et interview de quelques personnes qui habitent très loin de NDDL pour montrer que chaque citoyen peut se sentir impliqué dans la lutte contre les grands projets inutiles imposés.
Qu’en pensez-vous ?
500 000, 1 000 000 de lettres ou plus qui arrivent le même jour au même endroit, c’est visible et cela témoigne d’une implication de tous, même de celui que Notre Dame des Landes indiffère car c’est loin de chez lui.
Cette lettre s’adresse à tous ceux qui sont sensibles à la destruction de la nature, de l’écosystème et des terres cultivables, au saccage du patrimoine, de même qu’à la dépense de l’argent public au profit de quelques uns et au détriment de tous les autres, et qui ne veulent pas des Grands Projets Inutiles Imposés.
Inutiles, ils le sont vraiment.
Les autorités donnent souvent l’autorisation malgré des enquêtes d’utilité publique opposées au projet.
Les projets sont faits en dépit du bon sens commun.
Souvent, c’est pour rendre service à des amis, leur fournir un marché juteux et l’intérêt privé prime devant l’intérêt public.
Les méthodes des initiateurs sont abruptes, avec outrepassement de leurs fonctions, de leurs droits, refus de considérer la non utilité publique, négation de leurs devoirs, et mépris de tout ce qui n’est pas leur intérêt.
Et nous sommes tous concernés, même si Notre Dame de Landes c’est loin, près de Nantes. Il y a des GPII près de chez vous aussi.
Souvent les mobilisations citoyennes sont locales, efficaces, mais les projeteurs vont s’installer plus loin.
– L’aéroport de Notre Dame des Landes,(l’objet de ce courrier)
– la centrale à gaz de Hambach/Willerwald et sa THT,( Direct énergie veut faire une centrale à gaz gigantesque pour revendre l’électricité à l’étranger et pour cela construire une ligne de Très Haute Tension)
– la décharge de la vallée de l’ISCH, (l’opposition locale a permis d’empêcher l’installation d’une méga décharge de déchets provenant d’Ile de France, sur des terres agricoles)
– BURE – poubelle pour l’enfouissement des déchets nucléaires, (c’est tout prêt et sous prétexte de faire un laboratoire, un enfouissement est prévu)
– Bordeaux et le laser mégajoule,
– Flamanville – l’EPR et sa THT, (pour le seul, que nous ayons vendu à la Finlande, nous sommes obligés de payer des pénalités, vu le retard dans la livraison,et c’est le contribuable qui payera).
– Les TGV et leur ligne à très haute tension, (seulement 20 mn de gagné sur le trajet Paris -Strasbourg)
– La LGV Lyon-Turin,
– le projet Eurapacity à Gonesse (nouveau dada du géant Auchan sur 700 ha de terres cultivées)
– le circuit de Formule 1 à Flins (heureusement abandonné)
– les ènièmes zones commerciales, (2 nouveaux supermarchés et une zone commerciale qui saccagent l’environnement à Saint-Avold et à Folschwiller)
– les installations sportives et olympiques, (Pékin puis Londres et ensuite…)
– les projets avortés, (aéro-train etc)
– les zones artisanales avortées, (celle de Morhange, celle de Petersbach, celle d’Illange à venir )
– les bulles immobilières ( 400 appartements vides dans la ville voisine), sont quelques exemples (tous les terrains encore verts ont été bétonnés)
– les méga résidences hors de prix pour groupés les séniors qui grignotent des terres.
N’oubliez pas qu’un département français de terres nourricières, où l’on plante notre nourriture, disparaît tous les 7 ans. « On en vient à se dire – construire ou manger- il faut choisir »
Ce serait intéressant de les recenser à l’échelle de la France, chacun dans sa région. (Notez-les sur l’envers de la lettre et faites moi parvenir votre liste)
Le citoyen doit se mobiliser, enlever ses oeillères, le NIMBY (c’est à dire le syndrome de celui qui ferme les yeux tant que ce n’est pas chez lui) c’est fini, le jardin du monde c’est aussi chez vous, chez moi.
Les forces de l’ordre sont intervenues hier à Notre Dame des Landes.
Dans cette affaire, je commence à en avoir plus qu’assez de la force brutale et de la volonté de passer, coûte que coûte des initiateurs (JMA, Vinci and co)
Amicalement Marie-Noël
Cette entrée a été publiée dans Billets du PPLD, Communiqués de presse, Grands Projets Inutiles et Imposés. Placez un signet sur le permalien.

6 Responses to Lettre contre les Grands Projets Inutiles Imposés (GPII)

  1. MN dit :

    « le mail qui m a fait aller sur le site de la décroissance » De quel mail s’agit-il ?
    En visionnant le film de la société d’études du projet, je me suis sentie agressée, comme lorsque j’ai vu la saignée faite par les travaux du TGV Est dans la plaine d’Alsace et par les machines qui arrachaient les arbres pour déplacer un supermarché de 500 m.
    Je me suis sentie agressée lorsque j’ai vu tous ces militaires envahir le terrain à NDDL.
    Je ne pense pas que ce courrier soit agressif, au contraire il emprunte plutôt un chemin de non-violence et propose des solutions afin que tous puissent participer, que tous puissent avoir leur mot à dire, que tous puissent continuer à vivre, et que ce ne soit pas que quelques uns qui profitent.
    Solidarité, partage, de tous les biens communs. La terre, l’eau sont des biens communs, ce n’est pas le cas d’un aéroport, ni d’un supermarché, ni d’une centrale à gaz.
    Mais l’essentiel n’est-il pas d’envoyer une lettre pour manifester son opposition.

  2. éMi dit :

    Pour ma part je trouve que le mail qui m a fait aller sur le site de la décroissance est beaucoup mieux ,il est explicatif.
    Il n est pas agressif comme la lette .
    Oui les lettres de revendications sont souvent agressif et triste car c est surement le reflet du senti du y en a marre de se faire prendre pour des cons et la terre pas respecter,et je le comprends mais si on dévoile nos sentiments ne smmes nous pas faible devant cet interlocuteur?
    Et puis de part mon experience il est pas souvent que la colere est raison ,le mépris non plus sois dit en pensant ..
    Alors ma proposition serait donc d envoyer ce mail qui moi m a convaincu..
    L idée est je trouve tres bonne..
    Je prends l initiative donc d envoyer ce texte..
    Me sentant concerné
    A tous ceux qui ont envie de s exprimer ..et les gens qui veulent vivre sur la planete Terre et pas Taire quand on a pas envie..;Je vous salue
    Am i tié

Les commentaires sont fermés.