Avec Hollande, les catastrophes c’est maintenant !

http://www.partipourladecroissance.net/wp-content/uploads/2008/12/logo-ppld.gif

Souvenons-nous : le 6 mai 2012, Nicolas Sarkozy est battu au deuxième tour de l’élection présidentielle. François Hollande parade à la Bastille devant des milliers de personnes  : le changement, c’est maintenant et l’espoir, si espoir il y avait, semble se conjuguer au présent pour le peuple de gauche.

Depuis, si le peuple de gauche espère peut-être encore le changement, les objecteurs de croissance sont plus sceptiques et ont vu leurs craintes se confirmer. Le gouvernement de Jean-Marc Ayrault ne prépare ni le changement, ni les mutations énergétiques et sociales à venir. Il se soucie plus de gérer l’austérité et continue de croire aux illusions du capitalisme (1).

« Celui qui croit qu’une croissance exponentielle peut continuer indéfiniment dans un monde fini est soit un fou, soit un économiste »

Loin de préparer une sortie des combustibles fossiles dont la déplétion est inévitable, le gouvernement propose une solution pour ne pas ruiner les automobilistes et les motards : baisser le coût du carburant à la pompe de 0,06 €. Présentée comme une mesure sociale, celle-ci permet d’économiser un peu plus de 2 € par plein ! Il n’y a pas à dire, les inégalités vont se réduire. Cette mesure représente, dans le même temps, un manque à gagner de 300 000 000 € pour l’Etat, somme qui aurait certainement été plus utile pour prendre des mesures en faveur de réductions des inégalités ou pour mieux préparer la transition énergétique. Le gouvernement préfère voir des automobilistes sur les routes et s’imaginent que pour bien vivre, il suffit de donner de l’essence aux français (2).

D’ailleurs, les propos du ministre du redressement productif, Arnaud Montebourg, confirment la lucidité des membres du gouvernement socialiste, dont le principal allié est EELV, puisque le nucléaire est considéré comme une « énergie d’avenir » ! Peu importe sa dangerosité ou le coût économique, social et environnemental de l’uranium, seuls  comptent les emplois et le fait de se croire indépendant dans un monde pourtant globalisé. Le Parti Pour La Décroissance, qui prône une sortie immédiate des nucléaires, ne peut que regretter une telle prise de position, démontrant malheureusement que nous sommes loin de préparer une société de l’après-pétrole (3)

Manuel Valls, ministre de l’intérieur, qui avait repris les paroles de Arnaud Montebourg – en même temps que la ministre de l’écologie Delphine Batho – s’est également distingué durant ce premier trimestre de l’ère Hollande, en se montrant un digne successeur de Brice Hortefeux et de Claude Guéant quant à la gestion des Roms. Même sens de l’accueil et même respect des personnes : un vrai changement.

Enfin, comme si cela n’était pas suffisant, François Hollande a décidé d’engager les finances de la France suivant le bon vouloir de la Commission Européenne !

Le contenu du Traité pour la Stabilité, la Coordination et la Gouvernance de la zone Euro (TSCG ou pacte budgétaire) n’est qu’une prolongation du traité de Lisbonne, lui-même frère jumeau du Traité Constitutionnel Européen (TCE) rejeté par référendum (54,68 %) en 2005 ! L’objectif est bien de lier les politiques publiques aux objectifs libéraux de l’Union Européenne et de se soumettre encore davantage au primat de l’économie.

Il ne suffit pas de se contenter de l’avis du conseil constitutionnel quant à la possibilité de gérer la « règle d’or » par une simple loi. L’exigence du respect de la démocratie impose de donner la primauté au peuple pour décider de confirmer ou infirmer sa décision de 2005 quant à son choix pour une constitution européenne adaptée aux réalités sociales et écologiques. Un « simple » vote des députés et sénateurs ne peut remplacer la voix du peuple.

Le nouveau Président, auto-estampillé « normal », ne s’était pas engagé à refuser la parole aux citoyen(ne)s pour ce sujet pourtant fondamental pour la maîtrise nationale du Budget de la France et le refus de l’inscription de la « règle d’or » et de la rigueur obligatoire correspondante (voir les exemples grecs, espagnols ou italiens) dans nos textes nationaux. Aucun des nouveaux députés n’avaient inscrit cette négation de la démocratie dans ses engagements électoraux … même si certains, pourtant élus avec toutes les voix de gauche, pensent aujourd’hui que la voie parlementaire est préférable.

Le début du quinquennat du président Hollande porte malheureusement déjà les stigmates des mythes de la croissance qui vont guider sa politique : point de changement en vue, seulement une autre gestion de l’austérité.

Face à ce gouvernement social-libéral, le PPLD continue de prôner une sortie du capitalisme, du productivisme, du consumérisme et de préparer la transition vers des sociétés soutenables et souhaitables, c’est-à-dire d’essayer d’agir contre la crise systémique qui nous touche (4).

Nos solutions sont à la fois justes socialement et soutenables écologiquement, en s’appuyant sur  :

1- La Dotation inconditionnelle d’autonomie et le Revenu Maximum Acceptable (5) ;
2- Une révolution par les gratuités (gratuité des besoins de base et surenchérissement du mésusage (6)) ;

3- L’après-développement pour sortir de l’industrialisme, introduire l’agriculture paysanne, le maraîchage périurbain, la production manufacturée, le resserrement de l’urbain et développement des campagnes)

4- La relocalisation des productions et des consommations (circuits courts) (7) ;

5- L’arrêt immédiat des nucléaires (civil et militaire) ;

6- La réduction du temps de travail (autonomie généralisée de la vie) ;

7- Une réelle démocratie.

Nous espérons continuer le travail de convergence engagé autour des idées de l’écologie radicale et nous nous retrouverons en tout cas dans la rue le 30 septembre, bien décidés à donner une grande ampleur à cette action

Parti Pour La Décroissance

(1) http://www.partipourladecroissance.net/?p=7261
(2) http://www.partipourladecroissance.net/?p=7628
(3) http://www.partipourladecroissance.net/?p=7631
(4) http://www.partipourladecroissance.net/?p=7598
(5) http://www.partipourladecroissance.net/?page_id=6993
(6) http://decroissance-elections.fr/la-revolution-par-la-gratuite-paul-aries/
(7) http://vimeo.com/36065998

Ce contenu a été publié dans Actualités, Billets du PPLD, Communiqués de presse. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à Avec Hollande, les catastrophes c’est maintenant !

  1. Miriam J. dit :

    Vous etes fantastice. Aujord-hui, on a eu un reportage de vous dans a television allemande. C’est fantastique, que avec vous on a le premier intelligent et non-droite critique de hollande.
    Hollande = Agiter le chiffon rouge
    attiser la haine contre les allemands / contre blabla = une taqutice de preventer de parler de « qu’est que ce que MOI (Hollande) peu faire meilleur ».
    (Excuse que mon francais est tres mal).
    What I want to say is this:
    I love france, in my surrounding every contact with france was always supproted, in school, everywhere. WE heared never anything good bt always the best about france. That you are an intelligent, intellectuel, cultured nation. Sice this a……. hollande is on top of france, I dont hear anything good bt only hate on germany out of his mouth –> instead of that every nation talks with its own people about ideas of change. What is good. And what does almost every nation more than this guy. Evan germany does that. But this guy only puts others in guilt.
    So: I am happy about your voice. It is a good critique, a good direction from where the critique comes, cause untill now in hole europe there seems too be NO communities / organisations, that critisize the stupid direction we are all going to (loosing controll, loosing freedom, loosing liberte. Untill now the only voices like this are straight right (droite) – hat is unacceptabel.
    We all need to step BACK. Back of « making more money ».
    Stepp Back of « giving all power to Brüssel / The EU.
    Lets step back to fewer, to more lokality.
    GROWTH IS NO SOLUTION
    Endless GLOBALISATION IS NO SOLUTION.
    NOT LEFT AND NOT RIGHT serve solutions. They are BOTH stucked in ideology instead of beeing able to think.
    Too much « propaganda »!
    I love you. Good luck. You are the future.

Les commentaires sont fermés.