Archives de la catégorie : Elections

(F)Estives 2013 à NDDL : CR du 6 août

Malgré une organisation de dernière minute et des conditions de rassemblement inhabituelles (mais fort sympathiques), nous nous retrouvâmes une quarantaine d’inscrits en arrivant à la ZAD, pour une centaine de participants au total !

On peut lire aussi un CR sur le site de Reporterre : http://www.reporterre.net/spip.php?article4568

CR compilé (au fur et à mesure des contributions) par Boris P., Christian S. et Michel L.

Source : http://www.les-oc.info/2013/08/festives-2013-cr/

 

Lundi 5 août 2013 – Matin – Plénière […]

carnets_nddl

Dessin de Soazig ZZ Dréano qui a publié l’article « Reportage dessiné au festival anti-aéroport à Notre-Dame-des-Landes », sur rue89 ; http://www.rue89.com/2013/08/10/reportage-dessine-festival-anti-aeroport-a-dame-landes-244815

Mardi 6 août 2013 – Matin

Décroissance 2014 Continuité du site Internet : decroissance-elections.fr http://decroissance-elections.fr/appel-a-convergences-des-decroissants-antiproductivistes-et-anticapitalistes-en-vue-des-elections-de-2014/

1. Municipales : Quelles propositions ? Pour la souveraineté locale et la démocratie de proximité. Pour l’autonomie des territoires et des communes. Contre la recentralisation et la métropolisation. Pour la solidarité et contre la concurrence entre territoires. Au-delà des détails des propositions, les budgets expriment des priorités. Se sont ces priorités que nous voulons changer. Les collectivités, en tant qu’organisations, doivent aller vers l’exemplarité : dans leur fonctionnement, leurs pratiques, leurs achats (services, produits, eau, énergie…). Et particulièrement les assemblées d’éluEs : chaque Conseil Municipal vote un règlement intérieur qui mérite souvent lecture et amendements (droits de parole…).

(suite…)

Publié dans Actualités, Campagnes 2014 | Commentaires fermés sur (F)Estives 2013 à NDDL : CR du 6 août

Souveraineté alimentaire : du droit formel aux expériences internationales en cours

 « Le 17 avril 1996, à Eldorado dos Carajás, dans l’Etat amazonien de Pará, la police militaire a massacré des paysans appartenant au Mouvement des travailleurs ruraux sans-terre (MST). Le bilan s’est élevé à dix-neuf morts. Ce jour-là, 1 500 femmes et hommes appartenant au MST occupaient et bloquaient l’autoroute BR-150. Leur objectif était de faire pression sur les gouvernements, national et fédéral, afin de lancer une réforme agraire. Vers quatre heures de l’après-midi, cent-cinquante-cinq policiers militaires nationaux appartenant à deux brigades ont entouré les manifestants sur l’autoroute, lançant des grenades lacrymogènes, tirant à balles-réelles et ouvrant le feu avec des mitraillettes. En plus des dix-neuf personnes décédées pendant le massacre, trois autres sont mortes des suites de leurs blessures et soixante-neuf blessés ont été dénombrés. Les autorités publiques, la police, l’armée et de puissants propriétaires locaux étaient impliqués dans la planification et le massacre lui-même. »  [1]

Du droit à la souveraineté alimentaire…

Le 17 avril 2013, en commémoration de ce massacre, le réseau international paysan Via Campesina a initié des centaines d’événements à travers le monde, rejoint par de nombreux autres mouvements. Cette journée internationale des luttes paysannes concentrait cette année sa mobilisation contre l’accaparement des terres. La marchandisation de la nature à tout prix s’exprime souvent par des expropriations en masse de personnes vivant de la culture de la terre. Celle-ci est devenue l’objet de spéculation favori de nombreux Etats et grosses entreprises.

Source du texte : http://www.medelu.org/Souverainete-alimentaire-du-droit

(suite…)

Publié dans Billets du PPLD, Revue de presse | Commentaires fermés sur Souveraineté alimentaire : du droit formel aux expériences internationales en cours

Appel à convergences des décroissants, antiproductivistes et anticapitalistes, en vue des élections de 2014

La croissance n’est pas la solution …. La croissance est le problème.

ppldmoc_x

Ce sont plus d’une trentaine d’objecteurs et d’objectrices de croissance, venus des 4 coins de la France et représentants toutes les sensibilités de la décroissance politique, qui se sont retrouvés les 16 et 17 mars à Lyon pour anticiper les échéances électorales de 2014 : les municipales en mars, les européennes en juin. (suite…)

Publié dans Agenda du P.P.L.D., Campagnes 2014 | Commentaires fermés sur Appel à convergences des décroissants, antiproductivistes et anticapitalistes, en vue des élections de 2014

« La liberté de consommer est une illusion bien cher payée »

par Agnès Rousseaux de BastaMag (25 mars 2013)

« Nous avons réussi à créer de la misère et du mal-être dans des sociétés d’opulence matérielle », assène Vincent Liegey. L’ingénieur et porte-parole du Parti pour la décroissance ne se contente pas de pourfendre le mythe de la croissance infini. Lui et les co-auteurs du livre « Un projet de décroissance » proposent d’accorder à chacun une « dotation inconditionnelle d’autonomie » : un revenu d’existence qui pourrait ouvrir bien des horizons. Et une invitation à nous questionner sur le sens de notre société.

Source : http://www.bastamag.net/article2987.html

(suite…)

Publié dans Actualités, Revue de presse | Commentaires fermés sur « La liberté de consommer est une illusion bien cher payée »

Première réunion des Objecteurs de Croissance, les 16 et 17 mars à Lyon, à propos des élections de 2014

En cohérence avec leur plate forme de convergence de 2009, un collectif d’Objecteurs-trices de Croissance a appelé à se réunir à propos des élections (municipales et européennes) de 2014.

L’objectif est d’échanger sur les différentes manières de s’appuyer sur les élections pour rassembler l’ensemble des anticapitalistes et antiproductivistes, pour faire campagne en 2014.

Une première réunion aura lieu
les samedi 16 et dimanche 17 mars à Lyon
Maison de l’Ecologie

4, rue Bodin – Métro Croix Rousse.

Le week-end se déroulera selon cet ordre du jour indicatif :

  • Accueil convivial dès samedi 11h00
  • Points techniques sur le fonctionnement administratif et financier de ces élections
  • Débat sur les différentes manières de faire campagne en 2014
  • Méthode pour élaborer le Projet programmatique, les outils de campagne et le plan de communication
  • Fin le dimanche vers 14h00

Pour vous inscrire et/ou pour plus de précisions veuillez :
– remplir le formulaire sur le site http://decroissance-elections.fr/
– ou contacter decroissance-elections-coordination@lists.riseup.net.

Le Collectif Décroissance Élections

 

Publié dans Agenda du P.P.L.D., Campagnes 2014, Communiqués de presse | Commentaires fermés sur Première réunion des Objecteurs de Croissance, les 16 et 17 mars à Lyon, à propos des élections de 2014

Rencontre entre des adhérents du Parti Pour La Décroissance et du Parti Pirate

Dans le cadre de notre volonté de convergence et pour faire avancer les idées de la Décroissance, le PPLD a proposé de rencontrer les partis et mouvements politiques de gauche et/ou écologistes. Voici le communiqué issu de notre troisième rencontre après le Parti de Gauche (PG) et les Alternatifs en attendant les autres (NPA, EELV, Attac, Utopia, Colibris…).

Mercredi 30 janvier 2013 un adhérent du Parti pirate et un membre du Parti Pour La Décroissance se sont rencontrés à Paris.

– Le Parti Pirate est fondé en 2006 et a su présenter plus de 100 candidatures aux dernières législatives. Il entend apporter au débat publique un questionnement sur les mécaniques démocratiques et le lien du citoyen avec l’État. Il exige une transparence quasi absolue dans le domaine publique, il exige dans le même temps une protection très forte de la vie privée. Pour le Parti pirate, les nouvelles technologies ne sont pas juste une évolution mais une véritable révolution. Il est de première importance d’agir pour que celle-ci appartienne aux citoyens plutôt que ne nourrisse des dérives totalitaires Orweliennes. A cette idée le Parti pirate ajoute un profond attachement aux valeurs humanistes, et notamment républicaines, ainsi qu’à la générosité et au partage. Il prône particulièrement le développement des relations non marchandes entre les hommes.
– De son côté le Parti Pour La Décroissance participe à la création d’un mouvement politique autour des idées de la Décroissance. Il travaille le projet de Décroissance à travers la publication de textes, communiqués, de livres mais aussi à travers la participation à des événements. En particulier, il souhaite proposer des pistes programmatiques et stratégiques afin d’initier une transition nous permettant de sortir de l’impasse dans laquelle nous amène ce que PPLD appelle la société de croissance. Afin d’initier des débats et discussions constructives sur la Décroissance, le PPLD travaille à rendre visible la Décroissance en s’appuyant sur un site Internet riche et des outils de communication. Enfin, toujours dans cette logique de visibilité, le PPLD participe à des élections mais aussi à des campagnes et des luttes collectives.

L’ambiance de la rencontre fut conviviale sans nul doute. Nos valeurs fondamentales se sont trouvées une parenté évidente. A l’issu de cette conversation à bâton rompu qui a durée quelques heures, ce sont en fait les points de divergence qui me semblent plus facile à lister: (suite…)

Publié dans Elections | Commentaires fermés sur Rencontre entre des adhérents du Parti Pour La Décroissance et du Parti Pirate

Communiqué commun du Parti Pour La Décroissance (PPLD) et des Alternatifs

Dans le cadre de notre volonté de convergence et pour faire avancer les idées de la Décroissance, le PPLD a proposé de rencontrer les partis et mouvements politiques de gauche et/ou écologistes. Voici le communiqué issu de notre deuxième rencontre après le Parti de Gauche (PG) en attendant les autres (NPA, EELV, Attac, Utopia, Colibris, le Parti Pirate…).

Communiqué commun du Parti Pour La Décroissance (PPLD) et des Alternatifs

Dans une logique de convergence, le Parti Pour La Décroissance (PPLD) et les Alternatifs se sont rencontrés le vendredi 1 février 2013.

Les Alternatifs sont un mouvement politique qui se réfère à quatre piliers : Solidarité, Écologie, Autogestion et Féminisme. Ils définissent leur stratégie comme celle d’une révolution longue combinant participations aux mobilisations sociales, présence dans le champ électorale, expérimentation sociale, écologique, autogestionnaire. Depuis leur dernier congrès, ils ont décidé, par un vote majoritaire de 58%, de rejoindre le Front de Gauche. Cette démarche s’inscrit dans leur stratégie rouge – verte, c’est-à-dire de convergence entre les questions sociales et les questions écologiques. Ils publient le journal Rouge&Vert, et la Lettre des élus Alternatifs.

Le PPLD participe à la création d’un mouvement politique autour des idées de la Décroissance. Il travaille le projet de Décroissance à travers la publication de textes, communiqués, de livres mais aussi à travers la participation à des événements. En particulier, il souhaite proposer des pistes programmatiques et stratégiques afin d’initier une transition nous permettant de sortir de l’impasse dans laquelle nous amène ce que le PPLD appelle la société de croissance. Afin d’initier des débats et discussions constructives sur la Décroissance, le PPLD travaille à rendre visible la Décroissance en s’appuyant sur un site Internet riche et des outils de communication. Enfin, toujours dans cette logique de visibilité, le PPLD participe à des élections mais aussi à des campagnes et des luttes collectives.Ces deux démarches sont complémentaires et se rejoignent sur beaucoup de points.

C’est pourquoi nous souhaitons nous engager à collaborer, en particulier à travers un travail collectif et des débats sur le projet : dotation inconditionnelle d’autonomie, extension des sphères de la gratuité et relations avec les mouvements sociaux et syndicaux. Il semble aussi intéressant de rester en contact dans la perspective des élections en 2014, où des convergences locales pourront peut-être se dessiner.

Nous faisons face à une convergence de crises sans précédent qui plus que jamais nous oblige à repenser, expérimenter et vivre de nouvelles manières de faire de la politique. Dans une logique de complémentarité, en prenant en compte le fait que nous devons construire une transition partant de la situation actuelle, qu’elle soit psychologique, culturelle, sociale, économique et institutionnelle, il nous semble important de favoriser des liens, des discussions et des débats riches entre les Alternatifs qui ont fait le choix de défendre au sein du Front de Gauche une démarche autogestionnaire, l’alterdéveloppement et l’objection de croissance et le PPLD qui continue et expérimente sa stratégie de changer la société sans prendre le pouvoir.

Le Parti Pour La Décroissance et les Alternatifs

 

Publié dans Actualités, Communiqués de presse, Elections | 2 commentaires

Appel à réunion des OC, décroissants, antiproductivistes et anticapitalistes, en vue des élections de 2014

Pour une écologie sociale, anti-productiviste, anti-capitaliste, anticonsumériste et Décroissante

L’année 2014 sera riche en élections puisque se préparent les européennes, les municipales et peut-être celles des Conseillers territoriaux (qui remplacent les élections cantonales et régionales). Les élections sont une occasion pour les Objecteurs et Objectrices de Croissance de porter la radicalité de leurs analyses et propositions auprès de la société civile. Dans le cadre d’une participation non-électoraliste, les élections sont un outils pour un nécessaire rassemblement de l’écologie radicale, anticapitaliste, et antiproductiviste.

(suite…)

Publié dans Actualités, Campagnes 2014 | 1 commentaire

Communiqué commun du Parti Pour La Décroissance (PPLD) et du Parti de Gauche (PG)

Dans le cadre de notre volonté de convergence et pour faire avancer les idées de la Décroissance, le PPLD a proposé de rencontrer les partis et mouvements politiques de gauche et/ou écologistes. Voici le communiqué issu de cette première rencontre en attendant les autres (NPA, Alternatifs, EELV, Attac, Utopia, Colibris, le Parti Pirate…).
Dans une logique de convergence, le Parti Pour La Décroissance (PPLD) et le Parti de Gauche (PG) se sont rencontrés le dimanche 28 octobre 2012.
Le PPLD participe à la création d’un mouvement politique autour des idées de la Décroissance. Il travaille le projet de Décroissance à travers la publication de textes, communiqués, de livres mais aussi à travers la participation à des évènements. En particulier, il souhaite proposer des pistes programmatiques et stratégiques afin d’initier une transition nous permettant de sortir de l’impasse dans laquelle nous amène ce que PPLD appelle la société de croissance. Afin d’initier des débats et discussions constructives sur la Décroissance, le PPLD travaille à rendre visible la Décroissance en s’appuyant sur un site Internet riche et des outils de communication. Enfin, toujours dans cette logique de visibilité, le PPLD participe à des élections mais aussi à des campagnes et des luttes collectives.
Le PG porte une ambition gouvernementale pour relancer l’activité par la planification écologique et la transition énergétique. Il s’est construit depuis 4 ans sous la forme d’un parti creuset, accueillant des militants et groupes venant d’horizons divers de la gauche et de l’écologie politique autour de trois piliers : socialisme, écologie et république sociale. Dans le cadre de son projet écosocialiste, le PG a intégré plusieurs des propositions antiproductivistes portées également par les mouvements de l’objection de croissance de gauche : la nécessaire prise en compte de la finitude des ressources naturelles, la critique du consumérisme et de la publicité, le revenu maximum autorisé, la gratuité notamment en matière d’eau et d’énergie… Le PG s’investit par ailleurs dans les luttes sociales et environnemntales et les alternatives concrètes, notamment par le biais de son réseau d’élus « La gauche par l’exemple ».
Ces deux démarches peuvent être complémentaires. C’est pourquoi nous souhaitons nous engager à collaborer ensemble, en particulier : (suite…)
Publié dans Actualités, Communiqués de presse, Elections | 2 commentaires

Régionales 2010 : projet de Décroissance en Île-de-France

Introduction à un projet citoyen et politique
Pour les élections régionales en Île de France

Une croissance infinie dans un monde fini est une absurdité !

http://www.partipourladecroissance.net/wp-content/uploads/2008/12/logo-ppld.gifLa Décroissance n’est pas la décroissance de tout pour tous, ni un retour en arrière vers un pseudo bonheur perdu, mais bien un virage, une bifurcation que nous devons prendre afin de sortir des engrenages destructeurs de la société de croissance.
La Décroissance remet avant tout en question notre société de consommation mais sans hypothéquer nos acquis démocratiques, sociaux et culturels.

Avec ses meilleurs outils en « isme » que sont le capitalisme, le libéralisme économique, le productivisme…, la société de croissance accumule dramatiquement toutes les crises : environnementale, sociale, économique, culturelle et politique.

Devant ce constat, il est urgent de dire que :
l’alternative ne sera pas « entre croissance et décroissance » mais bien entre
« Décroissance volontaire et récession subie ».

Les problèmes sociaux, économiques et environnementaux de notre système ne pourront être résolus ni en ajustant quelques paramètres à la marge, ni par les seules initiatives personnelles. Pour ces raisons, il est essentiel de proposer un projet politique capable de transformer ce modèle qui met en danger notre avenir. C’est dans le  cadre d’une « société de Décroissance » qu’il faut envisager la Décroissance en Ile-de-France.

Les problèmes que rencontre aujourd’hui l’Île-de-France sont immenses.

L’Ile-de-France, un monstre économique…

*   Riche de 12 millions d’habitants, la région Ile-de-France est la 5ème plus puissante agglomération au monde avec un PIB de plus de 550 milliards d’euros, soit plus de 28% du PIB national.

…dans une impasse :

  • Les quelque 23 millions de déplacements mécanisés par jour, dont plus de la moitié effectués en voiture sur un territoire aménagé en conséquence,  sont  extrêmement énergivores et polluants.
  • 50% de notre territoire est consacré à l’agriculture – essentiellement productivisteet dépendante du pétrole (mécanisation, pesticides, engrais) –   et n’est utilisé qu’à hauteur de 20% pour la consommation locale.

…avec un budget dérisoire :

  • Le budget du Conseil Régional est de 4,5 milliards d’euros ce qui représente moins de 1% du PIB de l’Île-de-France, alors que sa responsabilité englobe lestransports, la formation et l’apprentissage, l’aménagement du territoire, l’aide aux entreprises, la culture…

Les solutions que nous proposons en Île-de-France

(suite…)

Publié dans Elections | Commentaires fermés sur Régionales 2010 : projet de Décroissance en Île-de-France

Campagnes Décroissance 2012 : tout reste à faire !

Il y a un an nous lancions l’appel Décroissance 2012 : notre candidatE est la Décroissance. Nous sommes plus d’un millier à avoir signé cet appel. Sans illusion, nous souhaitions apporter quelques graines de réflexions et de débat pour critiquer ce qu’il y a de pire dans la politique spectacle personnalisée. Ce que nous venons de vivre ces dernières semaines nous donne doublement raison : premièrement, cette campagne ne laisse qu’une place minime aux petites candidatures et/ou critiques avec le système, et deuxièmement nous venons de vivre plusieurs semaines de non-débats !

Alors que notre civilisation occidentale fait face à une convergence de crises toutes aussi dévastatrices les unes que les autres, nous assistons à un grand guignol politique où le twit de la première dame, les combats de coqs ici ou là et les petites formules si chères à nos journaleux du microcosme parisien passent en bouclent dans les médias. Cela se traduit, une fois n’est pas coutume, par une très forte abstention, qui n’interpelle surtout pas les gagnants de cette parodie de démocratie. (suite…)

Publié dans Actualités, Communiqués de presse, Législatives | Commentaires fermés sur Campagnes Décroissance 2012 : tout reste à faire !

La Gauche libérale a tous les Pouvoirs ! Que faire ?

Rassembler la Gauche objectrice de croissance et antiproductiviste !

Nous avons participé aux élections législatives et présidentielles riches de notre diversité. ChacunE de nous a semé des graines de décroissance là où il se trouve en raison de son histoire politique et des spécificités locales. Le moment est de nous retrouver face à ce nouveau pouvoir socialiste qui n’entrevoit d’autre solution que le « toujours plus » de croissance…
Nous avons été des Objectrices et des Objecteurs de croissance sous la droite, nous le sommes tout autant sous cette gauche, qui reste productiviste. Nos propositions pour résoudre la misère et l’effondrement climatique ne sont pas Hollando-compatibles. Cette stratégie est celle du refus de la Rilance : ni rigueur ni relance. Ni rigueur car ce n’est pas aux peuples de payer leur crise. Ni relance car la croissance ne règle rien et aggrave tout.
Le moment est venu aussi pour nous objecteurs et objectrices de croissance issuEs des gauches et amoureux du Bien-vivre de condamner fermement ceux qui arrivent à faire la promotion de l’austérité, au nom même de la Décroissance qu’ils prétendent seuls incarner : non, l’austérité n’est pas une fête. Non la décroissance, ce n’est pas le serrage de ceinture. Non la décroissance n’est pas la récession, non la décroissance n’a pas commencé ni à Athènes ni à Madrid ni au Caire. Cette conception malthusienne et réactionnaire de la décroissance est dangereuse. Ces décroissants, se veulent les directeurs de conscience du petit peuple auquel il faudrait apprendre à se passer de tout ce qui leur manque… Une telle décroissance de droite serait celle des fossoyeurs de l’idée même de décroissance.

Nous invitons les Objectrices et Objecteurs de croissance, les partisans de la décroissance, les antiproductivistes de gauche, tous ceux qui se refusent comme forçats du travail, de la consommation, du spectacle publicitaire permanent et du sport-débile à faire vivre une insurrection des existences aux côtés de l’insurrection des consciences.
Il est grand temps, maintenant que la décroissance assument régulièrement sa présence aux élections, non pas comme une fin en soi mais en complément de ses autres approches, de manifester notre maturité politique en défendant ensemble de « belles revendications » : dotation inconditionnelle, revenu maximum acceptable, gratuités, régies territoriales, arrêts des nucléaires, relocalisation des productions, droit aux expérimentations sociales et écologiques…
Pour une gauche antiproductiviste, ces revendications se traduisent en propositions. Face à la crise de l’automobile, nous répondons : reconversion industrielle. A la crise de l’aéronautique : suppression des vols intérieurs. A la crise monétaire : passage de la « monnaie unique » à une « monnaie commune » articulée à des monnaies locales. A la crise de l’énergie : transition énergétique…

Résistance, désobéissance, nous serons dans les combats du Contre ; mais nous serons encore plus dans les constructions, les utopies concrètes, les combats du Pour et du Avec. C’est pourquoi nous serons de tous les combats contre les Grands projets nuisibles imposés, nous serons aussi de toutes les initiatives pour marcher, ensemble de manière conviviale et ouverte, vers une société du Bien-vivre qui ne peut être qu’une société de partage, une société antiproductiviste.

Ariès Paul (Directeur du journal le Sarkophage)
Lepesant Michel (Mouvement des objecteurs de croissance)
Liegey Vincent (Parti pour la décroissance)
Madelaine Stéphane (Parti pour la décroissance)
Sunt Christian (Mouvement des objecteurs de croissance)
……..
Contact : contact[at]decroissance-elections.fr
http://www.les-oc.info/
http://www.partipourladecroissance.net/

Publié dans Campagnes 2012, Communiqués de presse, Soutiens du PPLD | Commentaires fermés sur La Gauche libérale a tous les Pouvoirs ! Que faire ?

Elections Législatives : remerciements et appel à soutiens

Nous remercions toutes les personnes qui ont voté pour les idées de la Décroissance, qui, bien que peu nombreuses comparées au nombre d’inscrit-e-s sur les listes électorales, forment tout de même un joli groupe ! Nous les remercions d’autant plus que dans la majorité des bureaux de vote, nous n’avons pu présenter de bulletins de vote, le tarif des impressions étant dissuasif… Nous avons mis en commun les outils informatiques permettant d’imprimer soi-même le fameux bulletin, mais certain-e-s n’ont pas pu ou compris le fonctionnement que nous proposions : d’où l’impossibilité de voter parfois pour l’objection de croissance. La plateforme nationale était juste un outil d’accompagnement et de convergence, mais chaque candidature restait autonome… d’où les absences de bulletin.

Nous remercions sincèrement tous ceux qui ont participé de près ou de loin à cette campagne qui a permis à beaucoup de prendre connaissance que d’autres manières d’envisager l’avenir étaient possibles, et à d’autres de se rencontrer. Nous vous invitons à nous aider financièrement (voir ci-dessous) car de nombreux candidats ont participé à ces dernières élections de façon directement financière et ne serons pas remboursés de leur frais par l’état qui privilégie les grosses structures et les résultats les plus importants. Nous vous proposons déjà de réfléchir sur ce que pourrait être nos futures campagnes électorales en 2014 (ne nous y prenons pas à la dernière minute !) : il y aura les européennes, les municipales et les conseillers territoriaux… Informons-nous dès maintenant, et renforçons nos collectifs locaux !

Politiquement « tout reste à faire ! » (Voir notre analyse), mais nous sommes quand même satisfaits de cette campagne puisque le but était de faire connaître nos idéaux, que ce soit par la rencontre directe lors des tractages ou collages d’affiches, ou que ce soit par l’intermédiaire des médias qui ont tout de même un peu  relayé notre initiative. D’autre part, l’objectif  de faire se rencontrer sympathisant-e-s et militant-e-s, ainsi que celui de renforcer les collectifs locaux a été atteint.

http://www.partipourladecroissance.net/wp-content/uploads/2008/12/logo-ppld.gif Si vous désirez soutenir la campagne autofinancées des candidates et candidats, il suffit de faire un chèque :
– à l’ordre de l’ADOC
– l’envoyer au trésorier du PPLD : DEGENNES Christophe 4, Rue d’Orsel 75018 PARIS
– Important : indiquer au dos du chèque le nom du candidat que vous soutenez, ou si vous hésitez le nom du PPLD
– si vous êtes imposable, vous recevrez un reçu qui vous donnera droit à une réduction d’impôt de 66% du don effectué

 contact@ml.partipourladecroissance.net
http://www.partipourladecroissance.net/

Publié dans Actualités, Législatives | 1 commentaire